SDC Food Systems Dialogues

Dialogues de la DDC sur les systèmes alimentaires 2021

English version | versión en español


4 mai et 1er juin 2021

résultats et ressources >>

Contexte

L'année 2021 est la plus importante depuis des décennies pour l'agriculture et la sécurité alimentaire. Cette année-là, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, convoque le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (FSS) dans le cadre de la Décennie d'action pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d'ici 2030.

Jusqu'à présent, les efforts visant à encourager des actions rapides et conjointes qui transforment les systèmes alimentaires ont été entravés par de profonds désaccords entre les différentes parties prenantes. C'est pourquoi le secrétariat du sommet sur les systèmes alimentaires a mis en place des dialogues normalisés sur les systèmes alimentaires en guise d'activité préparatoire au sommet. Ces dialogues multipartites visent à accroître la participation et à contribuer à une compréhension commune des priorités.

En Suisse, l'Office fédéral de l'agriculture a organisé les dialogues nationaux sur les systèmes alimentaires. D'autre part, la DDC est impliquée dans un large éventail d'activités relatives aux systèmes alimentaires dans les pays en développement et en transition ainsi que dans les économies émergentes, et elle est dans une position unique pour mobiliser un large éventail de participants potentiels au dialogue provenant de tous ses pays et organisations partenaires. C'est pourquoi la DDC a décidé d'accueillir une série de dialogues indépendants sur les systèmes alimentaires par l'intermédiaire de son réseau Agriculture et sécurité alimentaire (A&FS).

A propos des Dialogues

Les dialogues indépendants sur les systèmes alimentaires organisés par la DDC ont eu lieu du 27 avril au 8 juin 2021. Un total de 290 participants de 69 pays du monde entier ont participé et réfléchi ensemble à 12 visions autour des systèmes alimentaires dans deux dialogues en anglais, deux en français et deux en espagnol, et ont également soumis ensemble des idées pour agir et atteindre cette vision à la lumière de l'agenda 2030. Si les langues ont permis de favoriser les discussions, les communications des résultats (par exemple, les notes de synthèse et les contributions) ont été partagées entre tous les participants.

Chaque dialogue (en anglais, français et espagnol) s'est déroulé en deux événements: le premier événement était consacré à l'engagement des participants sur des thèmes précis, tandis que le deuxième événement était consacré à la définition de pistes d'action.

Les événements ont duré 2,5 heures et comprenaient des contributions thématiques (présentation ou panel) et des discussions en petits groupes. Dans ces derniers, les participants ont discuté des visions du fonctionnement des systèmes alimentaires en 2030. Ces visions, qui représentent des projections ambitieuses de l'avenir, devaient inciter les participants à penser au-delà de la situation actuelle et à imaginer quelque chose de tout à fait meilleur.

Qui a participé ?

Les dialogues ont rassemblé de nombreux participants du monde entier, comme suit :

  •     En anglais (27 avril et 18 mai) : 115 participants, originaires de 40 pays.
  •     En français (4 mai et 1er juin) : 88 participants, originaires de 17 pays.
  •     En espagnol (11 mai et 8 juin) : 87 participants, issus de 14 pays.

Les participants invités travaillent tous dans le contexte des interventions de développement de la Suisse et étaient censés communiquer des questions complexes de manière concise. Les groupes cibles suivants ont été particulièrement encouragés à participer :

  •  les représentants des programmes nationaux, notamment : les décideurs des gouvernements locaux et nationaux, les organisations de consommateurs, les petits et grands producteurs et transformateurs de produits alimentaires, les entreprises, des chercheurs, groupes de la société civile ;
  • les organisations partenaires de la DDC (y compris les ONG, les organismes de recherche et les organisations internationales) ;
  • autres donateurs multi et bilatéraux ;
  • le personnel de la DDC.

Les membres des réseaux thématiques interinstitutionnels de la DDC ont joué un rôle important dans les dialogues sur les systèmes alimentaires de la DDC et dans la mise en place d'un processus multipartite significatif, puisqu'ils ont agi comme personnes de liaison impliquant d'autres personnes de leurs programmes, et aussi comme animateurs, preneurs de notes ou participants aux groupes de discussion. Les organisateurs du Programme Global Sécurité Alimentaire de la DDC et du Réseau A&FS ont assuré l'équilibre entre ce large éventail de parties prenantes.

Rapport et résultats

A venir


Ressources des dialogues

  • Visions (EN)
  • Visions (FR)
  • Visions (SP)

  • Contribution de Bruce Campbell (EN)
  • Contribution de Vincent Gitz (FR)
  • Contribution de Ruben G. Echeverria (SP)

  • Notes de synthèse, premier tour - FSD en anglais
  • Notes de synthèse, premier tour - FSD en français
  • Notes de synthèse, premier tour - FSD en espagnol

  • Diapositives principales FSD en anglais - tour 1 & tour 2
  • Diapositives principales FSD en français - tour 1 & tour 2
  • Diapositives principales FSD en espagnol - tour 1 & tour 2