Atelier regional migration et developpement Benin 2015

Atelier régional de la DDC sur la migration et le développement, Ouidah/Bénin, 1er – 4 juin 2015

[English version also available]

Yvonne Diallo-Sahli,  Point Focal du Réseau Migration de la DDC, Bern

​Thème de l’atelier: Développement en Afrique de l’Ouest - le rôle de la mobilité humaine

Plus de 50 personnes ont participé à l’atelier régional sur la migration et le développement en Afrique de l’Ouest, qui s’est déroulé du 1er au 4 juin 2015. Elles ont mené des discussions fructueuses sur des thèmes majeurs de la migration et du développement, comme l’intégration de la mobilité et la migration dans la planification du développement et les interventions en la matière, la prise en compte des aspects propres au développement dans les politiques de migration, la protection des droits des travailleurs migrants ou les types de mobilité dans les relations entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord. Les participants ont également partagé leurs réflexions concernant les types de mobilité spécifiques à la région et en ont tiré des conclusions. La diversité des parties prenantes a considérablement enrichi les discussions et les personnes présentes ont reconnu que chacun a un rôle important à jouer pour soutenir les questions de migration et développement dans la région et au-delà. L’atelier réunissait des représentants des institutions gouvernementales au Bénin, au Nigéria et au Burkina Faso, de la société civile, du secteur de la recherche, d’organisations internationales, d’agences onusiennes, de la DDC au Bénin, au Niger, en Tunisie, au Maroc, en Jordanie, au Bangladesh et en Suisse ainsi que du Secrétariat d’Etat aux migrations suisse.

L’une des principales conclusions retenues va dans le sens du proverbe « la poussière aux pieds vaut mieux que la poussière aux fesses» (Proverbe Dendi-Zerma). En effet, la majorité des populations d’Afrique de l’Ouest migrent à l’intérieur de la région, où la mobilité est pour beaucoup de personnes un moyen essentiel d’assurer les moyens de subsistance. Seule une minorité quitte la région pour rejoindre l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient ou l’Europe, contrairement à ce que pourrait laisser croire le coup de projecteur médiatique donné par les médias internationaux sur les tragiques événements qui frappent les migrants en Méditerranée. Cette conclusion montre que la question de la mobilité doit prendre en compte les spécificités liées au contexte, telles que la transhumance dans la région, la mobilité liée aux marchés informels, la mobilité des enfants (qui présente une vulnérabilité particulière), la liberté de circulation au sein de la CEDEAO, etc. Par ailleurs, si la mobilité au sein de la région s’explique essentiellement par la quête d’opportunités économiques, d’autres facteurs jouent aussi un rôle important, comme les facteurs socio-culturels ou les facteurs liés à la santé.

Les échanges avec les professionnels des différentes régions ont permis d’identifier à la fois les questions d’ordre général et les spécificités liées au contexte. Les témoignages de collègues basés en Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord au sujet de l’agenda pour le travail décent ont fourni différents angles d’approche pour aborder les questions de migration de la main d’œuvre qui affectent aussi l’Afrique de l’Ouest et pour tirer parti des expériences de chacun.

Il est crucial d’associer le dialogue à l’échelle mondiale d’une part et les efforts et réalités à l’échelle régionale, nationale et locale d’autre part. En effet, les expériences à l’échelle locale contribuent à une meilleure compréhension des enjeux par les responsables politiques. Les politiques, quant à elles, ont des répercussions sur les différents niveaux.

Les conclusions de l’atelier contribueront à consolider ce réseau de professionnels, à renforcer les liens entre les niveaux mondial, régional, national et local et permettra certainement de créer des synergies supplémentaires entre différents secteurs du développement en tenant compte de la mobilité (par exemple éducation et mobilité dans un contexte de transhumance et  de  manière générale).

Au cours des trois prochains mois, cette page présentera des articles sur l’Afrique de l’Ouest et sur des thèmes abordés durant l’atelier. En outre, la prochaine Newsletter du Réseau migration de la DDC va être largement consacrée à cette région.

 

-------------------------------------------------

(1) Proverbe Dendi-Zerma